28/03/2007

Marie Poplimont, intitutrice en 1869.

Diplômée de l’Ecole Normale de Mons.

 

29/09/1869.- Marie, Damissine Poplimont est nommée sous-institutrice à l’école communale des filles en remplacement de Melle Tricot appelée à un autre emploi.

 

21/11/1874.- Elle est chargée de donner l’enseignement à la 1ère classe de l’école d’adultes des filles.

 

25/09/1876.- Elle démissionne de son emploi de sous-institutrice et est remplacée par Désirée Dubar.

18:00 Écrit par Petit Loup dans Rues P-Q-R | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/03/2007

Elvire Rassart, institutrice en 1867.

Elle est née à Quevaucamps le 17/02/1844.

Arrivée à Houdeng-Goegnies de Quevaucamps le 18/09/1878 et habite la maison de l’institutrice.

Le 04/01/1874  elle se marie à Alfred  Macquet.

 

Diplômée de l’Ecole Normale de Mons.

 

21/11/1867.- Melle Rassart est nommée à la majorité du suffrage institutrice communale. Elle enseignait depuis 4 ans à l’Institut Ste Waudru à Mons.

 

04/06/1877.- Elle devient institutrice en chef à l’école d’adultes.

 

27/11/1895.- Institutrice en chef à Houdeng-Goegnies depuis le 26/11/1867 et auparavant sous-institutrice pendant 5 ans au Collège Ste Waudru à Mons et pendant 1 an aux écoles  de la ville de Bruges, elle a accompli sa tâche avec un zèle et une intelligence des plus remarquables ce qui lui vaut la croix civique de 2ème classe .

 

02/09/1898.- Admise à la retraite, elle est remplacée par Eva Spaak

20:30 Écrit par Petit Loup dans Rues P-Q-R | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : instituteur, ecole |  Facebook |

26/02/2007

Rue de la Ronce.

Le sentier n° 23 de l’Atlas des Chemins Vicinaux, dénommé « sentier de Houdeng-Goegnies à Mignault », part de la chaussée Paul Houtart, en face de la rue de la Corderie, pour aboutir à l’intersection de la rue du Trieu à Vallée et de la rue des Brasseurs.

 

Au bout de quelque cent mètres, ce chemin devient une ruelle bordée d’une haie. C’est en 1888 (Conseil du 21 avril) qu’il reçoit officiellement l’appellation de « rue de la Ronce ».

 

Le plan Popp nous signale que les terrains adjacents à la ruelle étaient la propriété de Roland Augustin (dit Tin), mécanicien, et de Madame Veuve Joseph Thiriar et enfants, cultivateurs.

 

Certaines sources nous apprennent que le mot Ronce viendrait de l’appellation donnée à un café, lieu de repos situé près de la rue des Brasseurs, et en même temps au nom donné à une ferme située à proximité de ce café.

 

Le Conseil communal en réunion le 14 avril 1937, ne marqua pas son accord pour changer le nom de la rue en « rue Reine Astrid » suite à une requête des habitants de l’endroit.

19:15 Écrit par Petit Loup dans Rues P-Q-R | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : ferme, cafe |  Facebook |

Cour Rinchon

La Cour Rinchon n’est plus reprise officiellement à Houdeng-Goegnies. Depuis la fusion des communes cette appellation est seulement attribuée à La Louvière. Les maisons de la cour sont reprises avec la rue du Trieu à Vallée et portent les numéros 74 à 82.

 

HG_COUR_RINCHON

L'entrée de la Cour Rinchon en 1995. (Photo F.D.)

 

Située à gauche, au début de la rue du Bois des Raves, cette cour avait le nom du fermier qui y eut ses bâtiments.

 

Laurent Renson.

 

Laurent Renson (Rinchon), vicomte de Goegnies, était né à Houdeng-Goegnies le 12 mai 1688 et y décéda le 3 avril 1737.

 

Son fils Pierre-Joseph est né à Houdeng-Goegnies en 1733 et y est décédé en 1815. Il entra dans l’ordre des Capucins (Père Paul). Il devint terminaire en 1767 et résidait au couvent de Mons lors de la suppression des maisons religieuses.

 

Il habita cette ville quelque temps encore et, vers la fin de 1802, il se retira à Houdeng-Goegnies et y mourut le 6 janvier 1815.

18:15 Écrit par Petit Loup dans Rues P-Q-R | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ferme, cour, biographie |  Facebook |

25/02/2007

Rue du Rieu Baron.

Le sentier n° 43 le l’Atlas des Chemins Vicinaux fut en partie aménagé en rue en même temps que le sentier n° 42 pour donner accès à l’Ecole Communale des garçons, construite de 1903 à 1905.

 

Ce sentier qui partait de la rue de la Couturelle aboutissait à la rue Armand Colinet en traversant le sentier n° 42 (rue André Renard). Il fut transformé en rue au départ de la rue de la Couturelle jusque la rue André Renard.

 

Il reçut dès son ouverture le nom de « rue des Ecoles » depuis la place du Trieu, la rue de la Couturelle abandonnant son nom de la place du Trieu à la rue des Abonnés.

 

HG_RUE_DU_RIEU_BARON

La rue du Rieu Baron, anciennement rue des Ecoles. (CPA)

 

Mais en 1982, lors des fusions des communes, on lui attribua à tort le nom de « rue du Rieu Baron ». Un chercheur découvrit que les multiples sources (invisibles) de ce ruisseau se cachaient au flanc de cette rue et traversaient, encore non à jour, la Chaussée Paul Houtart.

 

Erreur de la part de cet inventif ! Un plan communal de 1866 (Archives communales 4.1.5 - 1) nous révèle que le Rieu Baron prend sa source à la rue des Trieux, traverse le parc de l’ex-Cercle Horticole, traverse sous aqueduc la chaussée et une partie des maisons de la rue Dardry avant d’apparaître au jour.

 

Il eut été beaucoup plus raisonnable d’attribuer à cette rue des Ecoles le nom du premier directeur des Ecoles Communales des garçons de Houdeng-Goegnies de 1905 à 1927, René Libert ou encore le nom de Georges Cornet (1890-1918), instituteur à cette même école et qui fut tué à Lombardzijde le 16 octobre 1918 alors qu’il était sous-lieutenant au 2e chasseur.

20:15 Écrit par Petit Loup dans Rues P-Q-R | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : riviere, ecole |  Facebook |

Place de la République.

Le chemin n° 1 de l’Atlas des Chemins Vicinaux qui fut, avant les fusions, la rue du Trieu à Vallée, a subi de nombreuses transformations suite aux travaux de l’autoroute de Wallonie et du canal à grande section.

 

Entre ces deux réalisations se trouvent quelques maisons agglomérées autour de l’ancien pont de chemin de fer de Houdeng à Soignies appelé le Pont Brin T’Chin. Avant la construction du pont, l’endroit était connu grâce au Café Bel Air.

 

28024_PONT_BRIN_D_TCHIN

Le Pont Brin T'Chin en 1965.

 

L’accès à cette place se fait par un petit chemin sans issue à droite avant le pont de l’autoroute, en partant de la rue Alexandre André . Ce petit chemin était autrefois appelé « Chemin Meuter » du nom du fermier qui occupait la fermette démolie par ces récents travaux. A cause de l’infirmité de ce fermier cet endroit était aussi appelé le « Chemin du Sourd ».

 

Le nom de « République » fut donné à ce lieu en 1982, suite aux fusions des communes, en l’honneur d’un comité populaire folklorique et philanthropique qui organise chaque année, pendant quatre jours en avril, une kermesse appelée « République Libre et Folklorique du Pain Blanc ».

19:00 Écrit par Petit Loup dans Rues P-Q-R | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : canal, autoroute, pont, cafe, place |  Facebook |

Rue du Repos des Chasseurs.

Avant la construction de l’autoroute et du canal à grande section, ainsi qu’avant la fusion des communes, le chemin n° 6 de l’Atlas des Chemins Vicinaux ou rue des Bois des Raves se prolongeait au-delà de la rue du Chant des Oiseaux, par la Baraque Irma, le Repos des Chasseurs, et se terminait au Bois de Courrière.

 

A la suite de tous ces travaux qui ont complètement bouleversé le site, l’accès à la Baraque Irma, (ancien passage à niveau de la ligne Houdeng - Ecaussinnes) complètement transformé et n’ayant plus son aspect initial, se fait par la Chapelle du Bois.

 

RUE_DES_BOIS_ET_REPOS_DES_C
Rue du Repos des Chasseurs. (CPA)
 
A partir de là, suite aux fusions des communes, le chemin s’appelle depuis 1982 « rue du Repos des Chasseurs » jusqu’au Bois de Courrière.

 

Le Repos des Chasseurs était un café qui accueillait autrefois les chasseurs et se situait au coin de la rue de Wavrin et de la rue du Repos des Chasseurs .

 

18:00 Écrit par Petit Loup dans Rues P-Q-R | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bois, chapelle |  Facebook |