27/03/2008

Machines-Outils Nicaise et Falleur

Situation: 179, rue de la Chaussée ;

en 1904: 130, rue Léon Houtart.

 

HG3701

 

Ces ateliers fabriquaient des machines-outils pour le bois et les métaux.

 

En-tête de lettre répertorié pour l'année 1904.

17:45 Écrit par Petit Loup dans Mécanique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : machines-outils, outillage |  Facebook |

17/03/2008

Ateliers Adolphe Dupont.

Situation: 114, rue du Cimetière, Houdeng-Goegnies.

 

HG3401

 

C'est l'année 1926 qui voit les débuts de cet atelier de petite mécanique à la rue du Cimetière, n°53.

 

Adolphe Dupont et son beau-frère Ernest Pourbaix en furent les premiers artisans.

 

En 1943, c'est la séparation entre les deux beaux-frères et l'atelier déménage à la rue du Cimetière, n'102 avec Adolphe Dupont comme patron.

 

En 1951, le fils Ernest entre dans l'entreprise familiale qui porte alors le nom de Adolphe Dupont et Fils.

 

En 1971, Adolphe Dupont arrête ses activités et Ernest assure la continuité de l'atelier.

 

En-tête de lettre répertorié pour l'année 1950.

 

HG3402

 

HG3403

17:45 Écrit par Petit Loup dans Mécanique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : construction, reparation |  Facebook |

10/03/2008

Charles Eidenschenck.

Situation: rue des Trieux, Houdeng-Goegnies.

 

14009_ATELIERS_EIDENSCHENCK
Charles Eidenschenck (père et fils) dans leur atelier de la rue de la Maladrée (Collection Ch.Eidenschenck).

 

Venant de Colmar, en plein coeur de l'Alsace, Charles Eidenschenck (né en 1872) est arrivé à Houdeng en 1893.

 

Il travailla d'abord aux Ateliers Charlez. Passionné de mécanique, ses qualités devinrent très vite évidentes. Il bénéficia même d'un petit atelier personnel au sein de. l'entreprise. Le "Français", comme on l'appelait, moins doué pour les affaires, allait rester ouvrier toute sa vie.

 

Il communiqua à son fils Charles (né en 1915) tout son amour pour la mécanique de précision. Celui-ci débuta ses activités comme indépendant en ouvrant en 1932 un petit atelier à la rue de la Maladrée.

 

Copy of 14011_CHARLES_ERDENSCHENCK_2Charles Eidenschenck (père) dans sonatelier de la rue de la Maladrée (Collection Ch.Eidenschenck).
 

 

 

Le cinéma, devenu parlant en 1930, allait donner du travail à ce petit atelier spécialisé dans la fine mécanique.

 

Les deux petits-fils entrèrent tout naturellement dans l'entreprise et c'est en 1946 qu'eut lieu le transfert à la rue des Trieux.

 

En 1966, Charles et Roger continuent l'entreprise en association.

 

La famille Eidenschenck travailla pour l'aéronautique, pour l'Armée Belge, et fabriqua des appareillages électroniques pour les satellites.

 

Les Eidenschenck s'occupent encore de l'entretien de machines d'imprimerie et sont spécialisés dans la fabrication de petits engrenages.

 

HG3201
 
Copy of 14011_CHARLES_ERDENSCHENCK_Charles Eidenschenck (fils) dans sonatelier de la rue de la Maladrée (Collection Ch.Eidenschenck).

17:45 Écrit par Petit Loup dans Mécanique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mecanique, cinema, electronique |  Facebook |

03/03/2008

SA Bobinage du Centre.

Situation: 1944-1947: chaussée Paul Houtart (Francol); 1947-1960: rue A.Colinet, Houdeng-Goegnies.

 

HG3001

 

 

En 1944, la S.A. des Bobinages du Centre commence ses activités dans les bâtiments de François Colinet, Chaussée à Houdeng-Goegnies, et occupe une vingtaine d'ouvriers.

 

En 1947, suite à la reprise des bâtiments par François Colinet, la société déménage à la rue A.Colinet dans les installations de la S.A. Armand Colinet. Elle n'occupe à ce moment que 10 ouvriers.

 

En 1960, nouveau transfert, mais à Bois d'Haine où les activités cesseront définitivement en 1978.

 

En-tête de lettre répertorié pour l'année 1951.

17:45 Écrit par Petit Loup dans Mécanique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bobinage |  Facebook |

28/02/2008

SA Armand Colinet.

Situation: rue du Moulin (actuellement rue A.Colinet), Houdeng-Goegnies.

 

HG2901

 

 

En 1929, Armand Colinet (né en 1887), associé à son frère François, s'installe dans ses nouveaux ateliers de la rue du Moulin.

 

En 1930, la société occupe 60 ouvriers et produit annuellement 10.000 marteaux-piqueurs.

 

En 1938, la société achète les ateliers Fomopo à Le Roeulx où elle produit des étançons pour les charbonnages.

 

Au décès accidentel d'Armand à Amiens en 1939, François dirige la société jusqu'à la majorité de Pierre Colinet en 1947.

 

Les ateliers quittent alors Houdeng-Goegnies pour s'installer définitivement à Le Roeulx. En-tête de lettre répertorié pour l'année 1939.

17:45 Écrit par Petit Loup dans Mécanique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : construction, outillage |  Facebook |

07/01/2008

Ets François Colinet - SA Francol.

Situation: 311-313, chaussée Paul Houtart, Houdeng-Goegnies.

 

HG1301

 

En 1920, MM. Colinet Frères sont autorisés à installer, rue de la Chaussée, un petit atelier de construction.

 

En 1921, la firme entreprit la fabrication de trains de roues pour wagonnets, la réparation de machines diverses et la réparation de matériel à air comprimé, marteaux-piqueurs, perforateurs, etc.

 

En 1926, ils mettent au point une invention brevetée qui deviendra une révolution dans l'industrie charbonnière: le marteau-piqueur LA+ spécialement conçu pour l'abattage du charbon.

 

En 1928, Armand Colinet construit une nouvelle usine à la rue du Moulin. François, né en 1890, au départ de son frère, continuera ses activités à la chaussée tout en s'intéressant à la nouvelle usine.

 

HG1302

 

Au décès accidentel d'Armand en 1939, François s'occupe des deux ateliers jusqu'après la guerre 1940-1945 et jusqu'à la majorité de Pierre, fils d'Armand.

 

Le 11 décembre 1948 sont constitués les Etablissements François Colinet. Le 1er avril, peu avant sa mort, François Colinet passe ses pouvoirs à sa fille Christiane, épouse Lescart. Le 4 avril 1967, la S.A. Francol est constituée.

 

En 1970, l'usine compte 16 ouvriers et, en 1976, un incendie ravage l'atelier dans sa totalité. Il est entièrement reconstruit et, en 1987, il occupe 12 ouvriers et 4 employés. Les forges qui étaient situées au n"132 de la chaussée Paul Houtart (magasins Aldi) sont transférées au n°311.

 

La S.A. Francol s'occupe actuellement de mécanique de précision, de manutention et de fabrication sur plan.

 

En-têtes de lettres répertoriés pour les années 1936 et 1937.

 

HG1303
 
HG1304

18:45 Écrit par Petit Loup dans Mécanique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : construction, reparation |  Facebook |

29/11/2007

SA Etablissements Biebuyck.

Situation: 160, chaussée Paul Houtart, Houdeng-Goegnies.

 

HG301

C'est en 1924 que Georges Biebuyck qui s'occupait de transports et de déménagements s'installe à Houdeng-Goegnies. Il achète les bâtiments de la ferme Scrève pour entreposer son matériel.

 

Copy of HG309

1924 - Plan des installations Biebuyck.

 

En 1928, Georges Biebuyck se lance dans la rénovation des moteurs à explosion et, en 1930, il devient Agent général pour la Belgique, le Grand-Duché et le Congo Belge d'une firme suisse fabricant des pistons, des axes, des segments, des soupapes et des chemises.

 

Il se constitue en Société Anonyme en 1938, mais la guerre de 1940-1945 l'oblige à ralentir ses activités.

 

15001_BIEBUYCK_MECANIQUE_DE

1960 - Département "Mécanique de précision".

En 1945, un hall de 1200 m² est construit et destiné à la création d'un département "Mécanique de précision". Ce nouveau hall lui permet également de réviser des moteurs pour la SNCB et de réparer des moteurs diesel.

En 1956, un autre hall de 415 m² est de nouveau construit et destiné au département "Remontage des moteurs, réparations, etc.". 

En 1960, de nouveaux investissements en matériel permettent de faire face à l'exécution des commandes de l'OTAN recueillies par les ACEC.

 

15003_BIEBUYCK_PREMIER_BATI

1960 - Quelques pièces exposées dans l'atelier.

 

En 1962, le bureau d'études met au point des machines automatiques de verreries pour la finition des bords de verre à boire ainsi que certains articles d'éclairage. Dans les années qui suivirent, l'entreprise développa de nouveaux types de machines de verrerie qui sont maintenant fournies dans plus de 30 pays européens et extra-européens dont le Japon, les USA, l'Amérique du Sud et certains pays de l'Est.

 

En 1970, les Etablissements Biebuyck occupaient 47 personnes. L'année 1971 vit le département "Révision des moteurs à explosion" cesser ses activités.

 

Les années 1974-1975 virent la construction d'un nouveau hall de montage, d'un hall pour recevoir le charroi et une enceinte pour le local de peinture. Les nouvelles constructions ont pratiquement doublé la surface de l'usine et l'année 1986 voit la société occuper 80 personnes de la région.

 

15004_BIEBUYCK_PREMIER_BATI
1960 - Vue générale des ateliers.
 
15005_BIEBUYCK_PREMIER_BATI
1960 - Vue générale des ateliers.
 
15006_BIEBUYCK_PREMIER_BATI
1960 - Le département "Moteurs à explosion".
 
15007_BIEBUYCK_PREMIER_BATI
1960 - Le département "Moteurs à explosion".
 
16024_BIEBUYCK_DECALOTTEUSE
1987 - Décalotteuse-fletteuse-chanfreineuse "Speed 24".
 
15002_BIEBUYCK_PREMIERE_DEC
1961-1962 - Première décalotteuse à 8 têtes.

 

En-têtes de lettres répertoriés pour les années 1946 et 1952.

 

HG302
 
 
15016_BIEBUYCK_VUE_AERIENNE

1975 - Vue aérienne des Etablissements Biebuyck.

 

15017_BIEBUYCK_VUE_AERIENNE

1975 - Vue aérienne des Etablissements Biebuyck.

18:30 Écrit par Petit Loup dans Mécanique | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : revision, moteurs |  Facebook |