26/03/2007

Alfred Macquet, instituteur en 1868.

Alfred, Joseph Macquet est né à Pecq le 14/05/1848.

Venu à Houdeng-Goegnies de Pecq le 19/09/1873, il se marie à Elvire Rassart le 04/01/1874..

 

Diplômé de l’Ecole Normale de Bonne-Espérance.

 

08/01/1868. - Il est nommé 1er instituteur communal.

 

21/11/1874.- Il est chargé de donner l’enseignement à la 1ère classe de l’école d’adultes des garçons.

 

30/09/1879.- Il est nommé instituteur en chef en remplacement de M. Gheude démissionnaire.

 

27/11/1895.-  Sous-instituteur à Saint-Léger pendant 2 ans, sous-instituteur à Houdeng-Goegnies  depuis le 08/01/1868. Instituteur en chef à Houdeng-Goegnies depuis le 30/09/1879, s’étant toujours acquitté de sa tâche avec zèle, intelligence et dévouement, il reçoit la croix civique de 2ème classe.

 

02/09/1898..- Il est admis à la retraite et remplacé par René Libert.

 

Il est décédé à Houdeng-Goegnies le 10/01/1907.

19:00 Écrit par Petit Loup dans Instituteurs M-N-O | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/03/2007

Ferdinand Michel (1758-1855), instituteur en 1842.

Il est né à Houdeng-Goegnies en 1758.

 

Le 28 juillet 1813 il contracte mariage, à Houdeng-Goegnies, avec Sophie Deprit née le 5 mars 1795.

 

Le sieur Michel, instituteur primaire dirige une école privée alimentée par  une fondation particulière faite aux Clercs marguilliers et instituteurs.

 

Cette fondation créée le 7 juin 1738 par le sieur Nicolas Dubois curé de Houdeng-Goegnies possède en son propre des bâtiments spacieux contigus à cette maison et salle d’école. Le sieur Michel y enseigne depuis plusieurs années avec autant de succès que de zèle et de désintéressement

 

En sa réunion du 23 janvier 1817 le Conseil Municipal de la commune de Goegnies-Houdeng propose à sa Excellence le Gouverneur de la Province  l’adoption de cette école pour l’instruction des enfants pauvres.

 

L’école privée deviendra à partir de cette date une école adoptée

 

Vu la loi du 23 septembre 1842, le Conseil  Communal en sa réunion du 22 juillet 1843 considérant que le clerc laïc tient son école dans un local approprié à cette fin, la commune n’ayant pas d’autre local à cette fin, le Conseil procède au scrutin secret pour la nomination de l’instituteur communal. A l’unanimité le sieur Michel est nommé instituteur communal provisoire jusqu’à solution du conflit élevé au sujet de la propriété et usufruit de la salle d’école actuelle et du terrain en dépendant.

 

Le nombre d’enfants ayant droit à l’instruction gratuite ne cessera d’augmenter, l’insuffisance et l’insalubrité du local affecté à l’instruction gratuite le Conseil en sa réunion du 6 octobre 1847, décide d’accueillir la demande de l’instituteur Debauque et d’adopter son école comme école supplémentaire. En conséquence un tiers des enfants admis à l’instruction gratuite fréquenteront l’école dudit Debauque, les autres seront envoyés dans l’école communale.

 

En sa réunion du 10 décembre 1853 le Conseil prend connaissance de la lettre de Ferdinand Michel du 28 novembre dernier par laquelle, pour motif de santé, il prie le Conseil d’accepter sa démission des fonctions d’instituteur communal de Houdeng-Goegnies.

 

Ferdinand Michel décède le 4 juillet 1855.

20:30 Écrit par Petit Loup dans Instituteurs M-N-O | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |