04/08/2009

La voirie du Pain-Blanc bouleversée

"Indépendance" - Jeudi 29 juin 1967. 

Le chemin du Trieu-à-Vallée, au bout du territoire de Goegnies, en abordant celui d'Houdeng-Airaeries, donc après la rivelette le Thiriau du Sart, - qui vient de la Chapelle bien connue - ce chemin (dit Pain Blanc), présente des courbes qu'il convient de ne pas franchir sans grande prudence. Une attention accrue doit maintenant être observée justement à la limite ci-avant évoquée: des travaux de creusements importants y sont en cours. 

En fait, accessoires des travaux d'autoroute, il s'agit du raccordement de la route en construction qui doit venir du "Pont du Roudgeot", contournement et dégagement du chemin du Trieu-à-Vallée qui doit abandonner son "Pont Brin d'Tchin" qui vient aboutir exactement à la limite des territoires houdino-goegnérois, ce qui implique un détournement des eaux de la rivelette, et la construction d'un nouveau ponceau, les eaux étant menées dans des modernes arceaux métalliques ("Arraco" en tôles d'acier ondulé). 

Il est prévu que plus tard, le nouveau chemin sera prolongé pour former la chaussée Binche - Braine. 

Dans l'entretemps, le passage par le vieux chemin est assez difficile, voire dangereux en raison des courbes rapprochées. 

Quant à l'histoire locale, et aux limites administratives, tout cela va subir des bouleversements: les traces du "Wez Djean du Gros" vont s'effacer, le "Pracolie" va se rétrécir (vieux nom qui venait du "Pré-à-Crolie" d'autrefois, et même la "Tchaffènerie" caillouteuse (vestige d'anciens puits de fosse superficielle) sera incluse dans des accotements remblayés. 

Heureuse solution dans ces bouleversements: au milieu de la section entre le "Pont Brin d'Tchin" et le nouveau carrefour de ce qui fut le cabaret (relais d'antant) du Mouni'n, un passage "piétonnier" accessible aux vélos, sera aménagé pour raccourcir les trajets pédestres des habitants et des enfants.

16:45 Écrit par Petit Loup dans Travaux publics | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : voirie, pain-blanc |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.