02/08/2009

Pont-neuf et ponts-vieux: pompons.

"Indépendance" '- Vendredi 6 juin 1967. 

II n'est pas questions de "pompons" de marins: Goegnies a le premier ascenseur à bateaux, mais les marins y sont rares. A moins que... 

Il n'est pas non plus question des sympathiques et dévoués pompiers. 

Il n'est pas question de "Pora ! Pom !" que les Arthur et Emile poussent dans leur tuba, ou Léon dans son bombardon. 

Alors ? Alors ?

Alors nous pensons tout simplement aux ponts réels, parce qu'ils viennent de s'augmenter en nombre, un nouveau pont est né, frère du populaire "Pont br... d'Tchin" et qui est déjà baptisé: c'est ce pont solide, bétonné "à mac" qui va faire passer le chemin de contournement du Trieu-à-Vallée, et plus tard, le chemin Binche-Braine.

Mais, Goegnérois, avez-vous déjà dénombré tous vos ponts? Il y a le pont dit du "Croquet, le "long pont" ou pont de cent mètres, et son voisin le pont du chemin de fer, devenu le Pont Rouge depuis que, refait après son dynamitage de mai 40, on l'a vu barbouillé de minium; puis le pont Capitte, promu au titre de viaduc, et formant toujours frontière stratégique. Puis sur feu les voies ferrées, il reste le pont (si cron) du cimetière et le pont du "couvreu" et ce pont "Br. . .d'Tchin" condamné à mort et promis à la résurrection. Et puis que de ponts de rivières, ou de richots, presque tous mitoyens, comme au Pont-du-Sart, comme au Blanc-Pain, comme à la Barette, le pont dit "des Charbonniers" étant disparu sous l'autoroute, le Thiriau du Sart ayant été violenté, et forcé plus vers l'Aulnois d' Houdeng-Aimeries, par un vrai tunnel métallique. 

Et, à l'énumération incomplète, s'ajoutent maintenant le pont du chemin de Familleureux, au-dessus de l'autoroute, sur laquelle il offre une vue, aujourd'hui des travaux d'achèvement, demain du trafic automobile, et le pont que nous évoquons ci-avant, sous l'autoroute que la population a déjà baptisé: "el pont du Roudgeot" (parce que les parents des expropriés, et démolis, qui habitaient à cet endroit étaient populairement appelés "Les Roudgeots"). 

Les écoliers locaux, au cours de géographie, les maîtres et maîtresses, se doivent d'enregistrer ce nom, tout comme les autorités se doivent de le connaître, voire de l'officialiser pour situer, informer, repérer. 

A noter que ce pont, promis à des trafics futurs, supportera la voie ferrée industrielle qui doit se greffer sur l'ancienne voie Houdeng - Soignies, pour aboutir au zoning projeté aux extrémités d'Houdeng-Aimeries et de Bracquegnies au "Lièvre Courant": notoriété et utilités donc dans l'avenir pour ce pont du Roudgeot né au Trieu-à-Vallée, près du chemin du Sart, dit en toponymie du coin: "el kérain du sourd" (sous-entendu, et pour cause: du sourd Meuter !).

16:45 Écrit par Petit Loup dans Travaux publics | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ponts |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.