20/07/2009

L'autoroute de Wallonie à Houdeng

"Indépendance" - Mercredi 6 novembre 1963. 

Depuis des mois et des mois, on parle, on écrit, on commente, au point que bien des gens ont été les uns gagnés par une certaine indifférence, d'autres par une résignation placide, si pas par une incrédulité méprisante; mais pas tous ! 

Car ceux qui habitent au fond du Trieu-à-Vallée, à l'entrée du hameau du Blanc-Pain, près des bois, au chemin du Sart (en patois: el kèmin du sourd, ce qui a une autre raison), et vers l'Aulnois, ceux-là savent que toutes sortes de techniciens n'ont cessé de venir, de revenir dans les parages, de mesurer, de jalonner. 

Et voici que les journaux viennent de publier, sans commentaires, le laconique Arrêté Royal qui accorde le bénéfice (?) de l'extrême urgence aux expropriations à effectuer sur les deux Houdeng en vue de la réalisation de l'autoroute de Wallonie. 

D'un autre côté, des annonces officielles, et des préparatifs tout aussi officiels, et les "planning" et "timing", tout comme les règles qui régissent les "engagements de crédits", il ressort que la mise en adjudication de la section de la Route de Wallonie entre le Lièvre courant à la chaussée, et le Bois de la Hutte doit avoir lieu en novembre, cette section comprenant la traversée de l'Aulnois du Trieu-à-Vallée... 

Les plans sont donc enfin arrivés ? précis ? - Tout nous dit que oui. 

Voyons ce qu'ils prévoient pour la traversée du Trieu-à-Vallée. 

ABAISSEMENT GENERAL. 

Nous avons déjà annoncé que le franchissement de la chaussée (la Nie 55) ne se fera plus par un pont pour la Route de Wallonie supérieure, mais que cette route passera sous la chaussée, avec un "échangeur" prévu en "sortie hollandaise", donc en angles aigus et non en "trèfles".

L'abaissement du niveau de la Route de Wallonie se continuera, et si elle franchira l'importante route du Trieu-à-Vallée, encore en passage supérieur, son niveau sera moins haut qu'aux projets primitifs; cet abaissement étant rendu possible par 'abaissement du niveau du chemin du Trieu-à-Vallée. 

Cette solution aura comme conséquence des remblais beaucoup moins importants sur une longue section, mais elle nécessitera, en fin de compte quasi un même nombre d'expropriation de maisons, des expropriations cruelles indubitablement. 

En même temps que le chemin du Trieu-à-Vallée sera refait à un niveau abaissé, son tracé sera modifié, de façon à le rendre plus rectiligne, à réduire la courbe qui débute au Pont Brin d'T'Chin"; celui-ci déjà désaffecté en fait verra sa culée de droite démolie, et donc son étroit portique élargi considérablement. 

A une centaine de mètres de là, l'autoroute franchira le chemin et comme sa largeur en crête atteint quelque cinquante mètres, ce sera dans un tunnel de soixante à septante mètres que le trafic vers Mignault, Ecaussinnes, Braine-le-Comte trouvera son écoulement. 

Certes des dizaines de gens vont demander QUAND. Quand ? Les formalités de la fin de ce mois seront vraisemblablement suivies de prises de contact, d'avis ... Mais les plans d'exécution peuvent encore apporter des modifications légères, voire des retardements... L'expérience de Thieu-Bracquegnies en est un exemple: quatre maisons qui devaient être démolies en août sont encore debout. 

Quoi qu'il en soit nous sommes près d'une date marquante pour ce séculaire Trieu-à-Vallée promis à des bouleversements modernes.

16:30 Écrit par Petit Loup dans Travaux publics | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : autoroute |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.