21/02/2007

Impasse Marcoux.

Première impasse à droite dans la rue du Cimetière l’impasse Marcoux fut, pendant de nombreuses années, le lieu de résidence de la famille qui lui donna son nom.

 

Cette impasse fut reprise pour la première fois dans les registres de la population de 1911 à 1920. Auparavant les maisons étaient reprises administrativement au Trieu.

 

Alphonse Marcoux.

 

Nous avons tout d’abord le père Pierre Marcoux (né en 1831), ouvrier paveur, repris dans les registres de la population de 1881 à 1890. Mais c’est à son fils Alphonse Marcoux que cette ruelle doit son nom.

 

Né à Houdeng-Aimeries le 23 juin 1867, il fut nommé cantonnier communal, entre 1890 et 1900, à Houdeng-Goegnies pour devenir ensuite garde-champêtre entre 1911 et 1920.

 

Pour la petite histoire il est le père de Jeanne Marcoux, née en 1895, institutrice, de Louisa Marcoux, née en 1901, dactylo, et de Léon Marcoux, né en 1903, ajusteur.

18:15 Écrit par Petit Loup dans Rues M-N-O | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : impasse, biographie |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.