06/02/2007

Rue Armand Colinet.

Le chemin n° 7 de l’Atlas des Chemins Vicinaux a une histoire assez tourmentée.

 

En 1888 (Conseil du 21 avril), la section du chemin n° 3 (rue du Cimetière) jusqu’à la rue de la Chaudronnerie est dénommée « rue du Moulin ». Se situait dans cette rue un moulin à vent qui était la propriété de Léopold Ramery.

 

RUE_ARLAND_COLINET_01

La rue Armand Colinet en 1993 (Photo F.D.)

 

En 1939 (Collège du 27 janvier), l’Administration communale donne le nom de « rue Armand Colinet » à la partie entre la rue André Renard et la rue de la Chaudronnerie.

 

Depuis 1982, suite aux fusions des communes la rue Armand Colinet part de la rue Alfred Schelfaut jusqu’au carrefour des rues André Renard et de la Maladrée.

 

ARMAND_COLINET

Armand Colinet.

 

Armand Colinet est né à Ligne le 19 juillet 1887. Associé à son frère François il construisit ses nouveaux ateliers en 1928. Ces ateliers se sont spécialisés dans le montage des marteaux-pics pneumatiques (La Croix) que toutes les houillères mirent en service.

 

Figure 12: Armand Colinet en 1939.

Conseiller communal, grand philanthrope, estimé par tous ses ouvriers, il est décédé dans un accident de chemin de fer le 20 avril 1939 à Amiens.

 

Ci-contre, sa photo en 1939.

 

RUE_ARLAND_COLINET_02

La rue Armand Colinet (Photo F.D.)

18:30 Écrit par Petit Loup dans Rues A-B-C | Lien permanent | Commentaires (17) | Tags : biographie, moulin |  Facebook |

Commentaires

a la mémoire de mon arrière grand père armand colinet images impréssionantes sur les rues de mon enfance ou j'ai grandis à houdeng goegnies

Écrit par : delatte | 13/03/2007

Quel coup au coeur ! Je suis tombée sur votre site tout à fait par hasard car je cherche du matériel minier ancien pour un ami italien dont le papa était mineur.
En voyant ces photos,j'ai un pincement au coeur.
Je n'ai hélàs jamais connu mon grand-père et mon père, lui aussi décédé (Pierre Colinet) ne pourra plus me parler de toute cette époque qui faisait la fierté de toute la région.
Si vous avez des documents, des photos... soyez gentils de me les faire parvenir.
Bravo et merci pour cette belle initiative et amitié à toute ma famille que j'ai, à regret, quelque peu perdu de vue. Les aléas de la vie sont ainsi fait mais le temps fait parfois si bien les choses.

Écrit par : Colinet Muriel | 01/09/2007

RESPECT ! Pendant mes études, j'ai vécu auprès de ma Grand-Mère, celle-ci eu le temps de me parler de mon Grand-Père que j'aime et respecte comme si je l'avais connu. Pour moi, c'est un très grand Monsieur qui malheureusement n'a pas pu vivre assez longtemps ou, peut-être, heureusement quand on voit ce que nous avons dû subir fin des années 80. Je ne veux pas non plus oublier ma Grand-Mère qui suite au décès de mon Grand-Père dû reprendre les rennes de l'usine toute seule et s'occuper de 7 enfants; et mon Père qui à peine sorti d'humanités dû aider sa mère à gérer l'usine; plus tard ayant subi les médisances de certains, tellement déçu et très malade, il se laissa mourir à 67 ans !!! Je suis très fière de mes racines !
Evelyne Colinet

Écrit par : Evelyne Colinet | 27/01/2008

Moi aussi je suis tombé par hasard sur votre site.

J'ai tapé "Jean-Marie Colinet", les noms et prénoms de mon père décédé il y a quelques mois et je voulais voir ce qui était dit à son sujet.

Il avait mis au point une machine spéciale pour les Glaceries Saint-Roch il y a 30 - 35 ans. Nous étions originaires de la région de Charleroi.

Écrit par : Colinet Pascal | 28/11/2009

Mon arrière arrière grand père qui porte le même prénom que mon grand père armand Colinet et c'est grâce à lui que j'ai fait connaissance de mon aïeul

Écrit par : Louison Carlier | 14/01/2014

Que d'émotions. Je n'ai pas connu mon grand père mais j'ai appris par des personnes l'ayant connu qu'il etait juste et aimé de tous. Je l'aime et suis fière de lui. J'ai bien connu ma grand mère Eva qui a repris l'entreprise et qui a un mérite fou. Papa s'est vu confié l'entreprise aux côtés de ma grand mère puis
seul après le décès de cette dernière. J'y ai travaillé egalement de 1978 à 1982, année où la société fut vendue à Cri Dan. En effet, la RW ayant tout mis en oeuvre pour faire crouler l'entreprise afin de l'acquerir via un repreneur avec participation de la RW, Papa a choisi de la vendre. Il aimait ses gens et sa boite (comme il disait) . C'était sa raison de vivre. Les grèves lui avaient causés des pertes importantes mais non sans possibilité de redressement. Certaines sociétés ,que je connais ,bien plus mal en point ont été sauvées par la RW car un petit pourri houdinois y avait ses intérêts dedans. Affecté par cette perte, la santé de papa s'est vite dégradée pour mourir en 1993.
je rencontre encore des employés et des ouvriers ayant travaillé à l'usine et tous me disent regretter feu mon père. Je t'aime de tout mon coeur Papa. Tu étais bon, juste, toujours à l'écoute d'autrui. Les mensonges énoncés par les syndic.ne nous atteignent pas et je suis en mesure de prouver mes dires.
je suis très fière de porter ton nom et d'avoir ton sang qui coule dans mes veines. Oui, Bon Papa, Bonne Maman et Papa, vous êtes des grands hommes!
Marie-Christine Colinet

Écrit par : colinet Marie-Christine | 25/01/2015

Que d'émotions. Je n'ai pas connu mon grand père mais j'ai appris par des personnes l'ayant connu qu'il etait juste et aimé de tous. Je l'aime et suis fière de lui. J'ai bien connu ma grand mère Eva qui a repris l'entreprise et qui a un mérite fou. Papa s'est vu confié l'entreprise aux côtés de ma grand mère puis
seul après le décès de cette dernière. J'y ai travaillé egalement de 1978 à 1982, année où la société fut vendue à Cri Dan. En effet, la RW ayant tout mis en oeuvre pour faire crouler l'entreprise afin de l'acquerir via un repreneur avec participation de la RW, Papa a choisi de la vendre. Il aimait ses gens et sa boite (comme il disait) . C'était sa raison de vivre. Les grèves lui avaient causés des pertes importantes mais non sans possibilité de redressement. Certaines sociétés ,que je connais ,bien plus mal en point ont été sauvées par la RW car un petit pourri houdinois y avait ses intérêts dedans. Affecté par cette perte, la santé de papa s'est vite dégradée pour mourir en 1993.
je rencontre encore des employés et des ouvriers ayant travaillé à l'usine et tous me disent regretter feu mon père. Je t'aime de tout mon coeur Papa. Tu étais bon, juste, toujours à l'écoute d'autrui. Les mensonges énoncés par les syndic.ne nous atteignent pas et je suis en mesure de prouver mes dires.
je suis très fière de porter ton nom et d'avoir ton sang qui coule dans mes veines. Oui, Bon Papa, Bonne Maman et Papa, vous êtes des grands hommes!
Marie-Christine Colinet

Écrit par : colinet Marie-Christine | 25/01/2015

Que d'émotions. Je n'ai pas connu mon grand père mais j'ai appris par des personnes l'ayant connu qu'il etait juste et aimé de tous. Je l'aime et suis fière de lui. J'ai bien connu ma grand mère Eva qui a repris l'entreprise et qui a un mérite fou. Papa s'est vu confié l'entreprise aux côtés de ma grand mère puis
seul après le décès de cette dernière. J'y ai travaillé egalement de 1978 à 1982, année où la société fut vendue à Cri Dan. En effet, la RW ayant tout mis en oeuvre pour faire crouler l'entreprise afin de l'acquerir via un repreneur avec participation de la RW, Papa a choisi de la vendre. Il aimait ses gens et sa boite (comme il disait) . C'était sa raison de vivre. Les grèves lui avaient causés des pertes importantes mais non sans possibilité de redressement. Certaines sociétés ,que je connais ,bien plus mal en point ont été sauvées par la RW car un petit pourri houdinois y avait ses intérêts dedans. Affecté par cette perte, la santé de papa s'est vite dégradée pour mourir en 1993.
je rencontre encore des employés et des ouvriers ayant travaillé à l'usine et tous me disent regretter feu mon père. Je t'aime de tout mon coeur Papa. Tu étais bon, juste, toujours à l'écoute d'autrui. Les mensonges énoncés par les syndic.ne nous atteignent pas et je suis en mesure de prouver mes dires.
je suis très fière de porter ton nom et d'avoir ton sang qui coule dans mes veines. Oui, Bon Papa, Bonne Maman et Papa, vous êtes des grands hommes!
Marie-Christine Colinet

Écrit par : colinet Marie-Christine | 25/01/2015

Que d'émotions. Je n'ai pas connu mon grand père mais j'ai appris par des personnes l'ayant connu qu'il etait juste et aimé de tous. Je l'aime et suis fière de lui. J'ai bien connu ma grand mère Eva qui a repris l'entreprise et qui a un mérite fou. Papa s'est vu confié l'entreprise aux côtés de ma grand mère puis
seul après le décès de cette dernière. J'y ai travaillé egalement de 1978 à 1982, année où la société fut vendue à Cri Dan. En effet, la RW ayant tout mis en oeuvre pour faire crouler l'entreprise afin de l'acquerir via un repreneur avec participation de la RW, Papa a choisi de la vendre. Il aimait ses gens et sa boite (comme il disait) . C'était sa raison de vivre. Les grèves lui avaient causés des pertes importantes mais non sans possibilité de redressement. Certaines sociétés ,que je connais ,bien plus mal en point ont été sauvées par la RW car un petit pourri houdinois y avait ses intérêts dedans. Affecté par cette perte, la santé de papa s'est vite dégradée pour mourir en 1993.
je rencontre encore des employés et des ouvriers ayant travaillé à l'usine et tous me disent regretter feu mon père. Je t'aime de tout mon coeur Papa. Tu étais bon, juste, toujours à l'écoute d'autrui. Les mensonges énoncés par les syndic.ne nous atteignent pas et je suis en mesure de prouver mes dires.
je suis très fière de porter ton nom et d'avoir ton sang qui coule dans mes veines. Oui, Bon Papa, Bonne Maman et Papa, vous êtes des grands hommes!
Marie-Christine Colinet

Écrit par : colinet Marie-Christine | 25/01/2015

Ah oui, feu Papa, Monsieur Pierre Colinet, disait souvent :" Un patron n'est rien sans ses ouvriers et ses ouvriers ne sont rien sans leur patron. C'est une grande famille!"
Il nous apprenait les valeurs de la vie et disait que pour réussir il fallait commencer au b1s de l'échelle et gravir les échelons si nous nous en montrions suffisamment courageux et capables.
c'est ce que j'ai inculqué à mes enfants.
Marie-Christine Colinet

Écrit par : colinet Marie-Christine | 25/01/2015

Bonjour, j'aimerai avoir plus d'infos sur Mr Armand
Colinet et sa famille. Comment est-il décédé, habitait-il toujours à Ligne, ses parents, famille était-elle de Ligne également? Je me renseigne sur ce village (Ligne) car j'aimerai écrire un ouvrage. Merci pour vos réponses.
Jérôme

Écrit par : Kraeye | 21/02/2015

Mon Grand Père est né à Ligne mais est venu s'installer à Houdeng Goegnies ( La Louvière)après avoir épousé ma Grand Mère et où il a installé son usine. Il est l'inventeur des marteaux piqueurs à système pneumatique. il est décédé dans un train en feu dans le nord de la France. Il a aidé les gens à quitter ce train en flamme et y a laissé sa vie.
j'ai beaucoup de respect pour mon Grand Père que je n'ai pas connu et beaucoup d'amour aussi.
Marie-Christine Colinet

Écrit par : colinet | 22/02/2015

Mon Grand Père est né à Ligne mais est venu s'installer à Houdeng Goegnies ( La Louvière)après avoir épousé ma Grand Mère et où il a installé son usine. Il est l'inventeur des marteaux piqueurs à système pneumatique. il est décédé dans un train en feu dans le nord de la France. Il a aidé les gens à quitter ce train en flamme et y a laissé sa vie.
j'ai beaucoup de respect pour mon Grand Père que je n'ai pas connu et beaucoup d'amour aussi.
Marie-Christine Colinet

Écrit par : colinet | 22/02/2015

Mon Grand Père est né à Ligne mais est venu s'installer à Houdeng Goegnies ( La Louvière)après avoir épousé ma Grand Mère et où il a installé son usine. Il est l'inventeur des marteaux piqueurs à système pneumatique. il est décédé dans un train en feu dans le nord de la France. Il a aidé les gens à quitter ce train en flamme et y a laissé sa vie.
j'ai beaucoup de respect pour mon Grand Père que je n'ai pas connu et beaucoup d'amour aussi.
Marie-Christine Colinet

Écrit par : colinet | 22/02/2015

Mon Grand Père est né à Ligne mais est venu s'installer à Houdeng Goegnies ( La Louvière)après avoir épousé ma Grand Mère et où il a installé son usine. Il est l'inventeur des marteaux piqueurs à système pneumatique. il est décédé dans un train en feu dans le nord de la France. Il a aidé les gens à quitter ce train en flamme et y a laissé sa vie.
j'ai beaucoup de respect pour mon Grand Père que je n'ai pas connu et beaucoup d'amour aussi.
Marie-Christine Colinet

Écrit par : colinet | 22/02/2015

Mon Grand Père est né à Ligne mais est venu s'installer à Houdeng Goegnies ( La Louvière)après avoir épousé ma Grand Mère et où il a installé son usine. Il est l'inventeur des marteaux piqueurs à système pneumatique. il est décédé dans un train en feu dans le nord de la France. Il a aidé les gens à quitter ce train en flamme et y a laissé sa vie.
j'ai beaucoup de respect pour mon Grand Père que je n'ai pas connu et beaucoup d'amour aussi.
Marie-Christine Colinet

Écrit par : colinet | 22/02/2015

La Mère de mon Grand Père était au service du Prince de Ligne au château. Une Dame Colinet. Sa famille était propriétaire terrien à Ligne.
Marie-Christine Colinet

Écrit par : colinet | 22/02/2015

Les commentaires sont fermés.